< tous nos articles
Date de publication :
09
.
02
.
22

Et si plutôt que de passer entre les gouttes de la COVID on se mouillait vraiment ?

"De toute façon, on finira tous par l'avoir », « être vacciné ne protège pas tant que ça », «avec Omicron, ce n'est pas si grave» ... Ne serait-il finalement pas plus simple d'attraper la Covid-19 et d'enfinir une bonne fois pour toutes ?‍

Une très mauvaise idée

Le variant Omicron du coronavirus s'est répandu à la vitesse de l'éclair sur le continent européen, malgré les fermetures de frontières et les mesures barrières instaurées par les gouvernements des différents pays. Depuis le 29 décembre, la France oscille entre 200 et 350 000 nouveaux cas par jour. Des chiffres affolants, surtout quand on sait que les résultats des auto-tests ne sont pas systématiquement pris en compte dans ces indicateurs. Malgré la troisième dose, les personnes vaccinées ne sont pas protégées à 100 % contre le virus. Par ailleurs, le variant Omicron semble être moins dangereux que ses prédécesseurs. Dans ce contexte, il peut être tentant d'attraper volontairement la maladie pour « en finir » avec la crise. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Le vaccin protège mieux que l'infection

Premièrement, il faut savoir que si l'immunité conférée par le vaccin n'est pas définitive, celle conférée par l'infection ne l'est pas non plus. Même si la réponse immunitaire est, là encore, assez variable en réponse à la vaccination, il semble qu'elle soit plus protectrice contre les réinfections et les formes graves. Une petite étude prépubliée sur le serveur bioRxiv montre que le taux d'anticorps après deux doses de vaccinARN est jusqu'à 10 fois supérieur à celui après une infection naturelle. On peut attraper le coronavirus plusieurs fois. Souhaiter l'attraper volontairement pour en être débarrassé signifie mal connaître la maladie.

Un variant moins dangereux mais pas pour tout le monde

Deuxièmement, si le variant Omicron est moins dangereux que le variantDelta, il n'en demeure pas moins que des patients décèdent chaque jour de cette maladie. Et pas seulement des personnes âgées ou présentant des comorbidités. Signalons au 7 février 417 nouveaux décès et 3622 patients en soins critiques.

Conséquences sur des organes vitaux

Troisièmement, la maladie causée par le SARS-CoV-2 demeure mystérieuse sous bien des aspects. Des études récentes suggèrent que même les personnes faisant une forme a priori légère de la maladie peuvent avoir des conséquences sur le long terme, sur la fonction cardiaque et rénale notamment. Des chercheurs allemands démontrent que même en cas de Covid-19 léger ou modéré, les fonctions du cœur, des reins, des poumons et des vaisseaux sanguins sont affectées de manière mineure mais non négligeable chez les plus de 45 ans.

Le COVID long

Quatrièmement, le Covid long concerne un nombre non négligeable de patients. La proportion de patients concernés parle Covid long serait de 10 à 40 % pour les patients non hospitalisés et de 25 à 75 % pour les patients hospitalisés. Pour rappel, les symptômes les plus fréquents du Covid long sont une grande fatigue, des difficultés respiratoires, des troubles de la concentration, des maux de tête. Certains patients sont toujours dans l'incapacité de retravailler des mois après l'infection. Et on ne sait pas combien de temps cela va durer.

Circulation du virus

Cinquièmement, faire en sorte d'attraper la Covid-19 volontairement, cela signifie faire en sorte que le virus circule. Plus le virus circule, plus il y aura de patients qui auront potentiellement besoin de soins en réanimation. Et là, il n'y aura peut-être pas de places pour tout le monde. N’oublions pas les immunodéprimés qui ne peuvent pas recevoir de vaccins et sont contraints de vivre sous cloche du fait de leur système immunitaire déficient.

Ne surtout pas attraper le virus vonlontairement

En conclusion, même s'il est vrai que beaucoup d'entre nous vont encore être infectés par le variant Omicron du coronavirus dans les semaines à venir, il vaut mieux continuer d'essayer de passer entre les gouttes. Et ne surtout pas attraper la Covid volontairement !

Source : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-5-bonnes-raisons-ne-pas-attraper-omicron-volontairement-96174/#xtor%3DAL-80-1%5BACTU%5D-96174%5BOmicron-%3A-pourquoi-attraper-volontairement-la-Covid-19-n-est-pas-bonne-idee--%5D

Découvrez d'autres articles de notre blog

Femme enceinte et enfant
25
.
05
.
22

Covid 19 et grossesse quel impact ?

Est-il vrai que pour une femme enceinte, l’infection multiplie par 22 le risque d’entrer en réanimation ? Ce chiffre issu d’une étude d’avril 2021, a été cité par la députée LREM Coralie Dubost sur le plateau de CNews, mais il ne reflète plus la situation actuelle.

Lire l'article