< tous nos articles
Date de publication :
20
.
04
.
21

Besançon, première ville de France à avoir traité l’ensemble de sa flotte de tramway avec Liquid Guard®.

Appelé Liquid Guard®, ce traitement de désinfection novateur permet de désinfecter de manière permanente les transports en commun. Le groupe Keolis s’est doté de ce tout nouveau produit pour désinfecter entièrement ses 19 rames de tramway à Besançon.

Frédéric Lambert (à gauche) et Carol Ambrosini ont présenté cette nouvelle méthode de traitement à Besançon. Photo ER /Franck LALLEMAND

 Traitement de désinfection novateur

Appelée Liquid Guard®, ce traitement de désinfection novateur, permet de désinfecter de manière permanente les transports en commun. Le groupe Keolis s’est doté de ce tout nouveau produit pour désinfecter entièrement ses 19 rames de tramway à Besançon.

Pour le groupe Keolis à Besançon l’apparition de la Covid-19 a engendré un surcoût mais aussi des rames de tramway bloquées plus longuement à l’entrepôt. Les sociétés de transports en commun ont dû accentuer les opérations de désinfections dans les tramways, les bus, les trains ou encore les métros. Depuis le mois de décembre, la société a fait appel à un produit révolutionnaire, qui permet de traiter de façon permanente et durant un an l’intérieur des lieux de transport.

Auparavant, Kéolis faisait appel à une société sui se chargeait de désinfecter toutes les parties qui pouvaient être en contacts avec les mains des usagers. C’était une opération fastidieuse et qui devait être renouvelé plusieurs fois dans la journée.

Mais depuis cet hiver, le groupe s’est tourné vers la société Nano-Shield qui distribue le traitement de désinfection permanente Liquid Guard.

Les tramways vont être dotés de cette petite pastille qui indique que le traitement a été effectué. Photo ER / Franck LALLEMAND

Un mode d’action efficace et prouvé

Le mode d'action et l'efficacitéanti-pathogène des revêtements antimicrobiens Liquid Guard ont été prouvés pardes tests de laboratoire indépendants. Le revêtement antimicrobien longue duréeLiquid Guard agit en détruisant mécaniquement les microbes (virus, bactéries etchampignons), y compris le virus SRAS CoV-2, ainsi que d'autres bactériescourantes telles que E. coli, SARM, streptocoque et staphylocoque. Ceci estréalisé grâce à la création d'une couche de nano-pointes microscopiques chargéespositivement, qui attirent les membranes cellulaires microscopiques chargéesnégativement. La paroi externe des cellules est perforée, tuant la celluleet l'empêchant de se répliquer ou d'être transmise par contact.

Ce traitement est appliqué dans toute la rame. C’est unprocessus mécanique et non chimique.

L’opération de désinfection a été réalisée sur tous les tramwaysdurant un dimanche et deux nuits. Toutes les surfaces ont été traitées, de lacabine du conducteur jusqu’aux plafonds.

Le fournisseur a garanti au groupe Keolis une efficacité d’unan. « Des analyses ont été effectuées au bout de 15 jours, un mois ettrois mois. Les résultats sont très positifs », relate Carol Ambrosini,directeur marketing, client et mobilités du groupe.

Besançon est la première ville en France à avoir traitél’ensemble de sa flotte.

À Marseille, le traitement est en phase de test dans certainstransports.

À terme et une fois la Covid-19 affaiblie ou disparue, le LiquidGuard® pourrait être utilisé de manière pérenne pour lutter contre toutes lesépidémies qui pullulent chaque hiver dans les transports en commun.

Source : www.estrepublicain.fr

Découvrez d'autres articles de notre blog

Risques de contamination Dovic 19 intérieur
16
.
06
.
21

La contamination à l’intérieur est-elle beaucoup plus forte ?

Bientôt s’ouvre à nous la possibilité de profiter de l’intérieur des restaurants, mais comment savoir si les risques sont plus importants ?

Lire l'article