< tous nos articles
Date de publication :
16
.
06
.
21

Faudra-t-il des cabines de désinfection pour protéger les clients au restaurant ?

Les Français pourront enfin s'attabler dans un restaurant et retourner faire du shopping. Le Medef, notamment, compte sur cette reprise d'activité et est prêt à miser sur de nouvelles technologies pour que le calendrier des réouvertures ne soit pas revu par l'Etat.

Pour mettre toutes les chances de son côté et proposer des garanties à l'Etat, le syndicat patronal s'intéresse à des technologies innovantes. Elles permettent de désinfecter en quelques secondes des clients à leur entrée dans un commerce mais aussi les employés à leur arrivée sur le lieu de leur travail. Elles peuvent également prendre leur température.

L'idée paraît séduisante mais elle a surtout un coût : pour un sas de désinfection par ionisation il vous faudra compter entre 8 000 € et 30 000 €. L'investissement est donc conséquent et on voit mal le petit restaurant de quartier avoir les moyens de s'équiper.

Dans ce genre de cabine, toutes ces bactéries, tous ces virus et toutes ces poussières sont attirés vers le sol : vous pouvez du coup pénétrer à l'intérieur en ayant réduit la charge virale que vous portez sur vous à 99,99% grâce à un procédé d’ionisation. Un procédé de désinfection des surfaces efficace, mais qui ne règle cependant pas le problème de l'aérosolisation du virus, alors que l'air est la principale voie de contamination.

De nombreuses innovations toutes très différentes et plus ou moins efficaces ont vu le jour. Certaines sociétés proposent des cabines, des purificateurs d'air, des brumisateurs spécifiques, des lampes à ultraviolet, des dalles LED…

D’autres systèmes de désinfection existent. L’un d’entre eux, comme Liquid Guard®, traite les surfaces en les désinfectant pour un an. Ce procédé récompensé par le Grand Prix de l’Innovation allemande en 2019, est certifié efficace contre les coronavirus (norme ISO 21702). Il détruit les micro-organismes pathogènes grâce à un traitement spécifique. Et cerise sur le gâteau ce procédé est mécanique et non chimique ! Des atomes d’azote chargés positivement attirent les membranes cellulaires chargées négativement et tuent tous les microbes en les perforant. Le traitement agit continuellement pendant plus d'une année, sans intervention humaine. Procédé qui de surcroit est écologique, certaines organisations sont déjà très intéressées…

Source : www.midilibre.fr

Découvrez d'autres articles de notre blog

Risques de contamination Dovic 19 intérieur
16
.
06
.
21

La contamination à l’intérieur est-elle beaucoup plus forte ?

Bientôt s’ouvre à nous la possibilité de profiter de l’intérieur des restaurants, mais comment savoir si les risques sont plus importants ?

Lire l'article